2009

 

Sommaire

Nicolas Meeùs, L’origine de l’octave courte

François Picard, Analyse paradigmatique et synoptique de quelques airs de Nanyin

Nidaa Abou Mrad, Procédure d’investigation micromodale des traditions musicales du Proche-Orient

Bouchra Béchéalany, La discrimination de l’ossature zalzalienne chez des enfants libanais de 8 à 12 ans et son développement par l’apprentissage

Éditorial

Ce numéro est consacré à quatre approches du paramètre tonal ou mélodique, couvrant une vaste aire géographique et plusieurs époques, tout en s’inscrivant dans des perspectives disciplinaires bien différenciées.

L’octave courte désigne un accord particulier de l’octave la plus grave de certains claviers de clavecin et d'orgue. Cette accordature permet de jouer les notes diatoniques manquantes de cette octave réduite de mi1 à ut2. Nicolas Meeùs explore les origines historiques de ce particularisme instrumental en collationnant les données organologiques, iconographiques et scripturales et les confrontant à l’analyse du répertoire.

François Picard présente une analyse d’énoncés musicaux appartenant à la tradition du Nanyin (Nanguan) du Fujian méridional et de Taiwan. Il recourt pour ce faire successivement à l’analyse paradigmatique et à la présentation synoptique. Il montre par le biais de cette confrontation d’outils différents l’insuffisance du recours à une seule méthode et l’importance de la complémentation des procédures pour faire sens.

La procédure d’investigation micromodale que je propose vise à l’application de la quadripartition modale de Tran Van Khé aux segments cellulaires d’énoncés musicaux appartenant aux traditions du Proche-Orient. Elle recourt à une extension de la théorie des cordes-mères de Jean Claire et de celle des qualités systémiques de Nicolas Meeùs au cadre mélodique zalzalien pour élaborer une typologie micromodale à plusieurs substrats.

L’article de Bouchra Béchéalany s’inscrit dans la double perspective psycho-cognitive et didactique de la musique pour étudier la capacité de discrimination de l’ossature zalzalienne chez des enfants libanais de 8 à 12 ans ainsi que l’effet de la réitération sur leur faculté d’apprentissage. Cette étude confirme la nécessité de la prise en compte de cette structure dans les démarches pédagogiques destinées aux enfants du Proche-Orient.

Nidaa Abou Mrad
Rédacteur en chef